top of page
COMPLICITÉS ARTISTIQUES, ARTISTES COMPLICES
affiche-chavee-db-1200.jpg

Autour de l’exposition

Pour consulter le programme complet du Festival Les talents d’Achille, rendez-vous sur www.lestalentsdachille.com

CHAVÉE, Achille

image-site-daily-bul-chavee-etui.jpg

COMPLICITÉS ARTISTIQUES,
ARTISTES
COMPLICES

 
Exposition du 21 septembre au 15 décembre 2019

Célèbre pour ses poèmes et ses aphorismes, Achille Chavée est beaucoup moins connu comme animateur d’art.
Pourtant, en 1935, avec le groupe Rupture et assisté de E.L.T. Mesens, il organise dans une sinistre salle communale de La Louvière, la toute première Exposition surréaliste où se côtoient les oeuvres de Salvador Dali, Giorgio De Chirico, René Magritte, Joan Miro, Man Ray, etc.

Figure emblématique du surréalisme, Achille Chavée fascine également d’autres artistes de son époque qu’il soutient par des actions personnelles ou son réseau de relations. Pol Bury, Urbain Herregodts, Jane Graverol, Marcel Mariën, Freddy Plongin, Jacques Matton, Hélène Locoge, etc. sont autant de complicités artistiques tissées par Achille Chavée tout au long de sa vie.

Mais aujourd’hui encore, Achille Chavée séduit plusieurs artistes complices. Que ce soient les flacons d’aphorismes de Dominique Maes, Président Directeur généreux de la Grande Droguerie poétique, les collages d’Émelyne Duval inspirés de ses aphorismes, les illustrations de Pascal Lemaître autour du texte Être bon ou le travail de plusieurs étudiants de La Cambre, Chavée inspire encore et toujours.

À l’occasion de cette exposition, le 
Centre Daily-Bul & C° édite une pochette originale dissimulant quelques objets chers à Achille Chavée ainsi que plusieurs illustrations réalisées par de jeunes artistes.

 
Plonk & Replonk
affiche-plonk-replonk-1200.jpg

Le collectif édite aussi une série de livres et d’artefacts hétéroclites dont la plupart sont aujourd’hui comme perdus dans la brume du temps. Dans le cadre de la biennale ARTour, le Centre Daily-Bul & C° est heureux d’accueillir une série d’oeuvres du collectif suisse évoquant de manière impertinente la thématique D’un temps à l’autre.

bebert-plonk-mineur-dimanche-500.jpg

Plonk & Replonk

Plonk & Replonk

tuent le temps à La Louvière

 

Dans le cadre de la biennale ARTour,
le Centre Daily-Bul & C° est heureux d’accueillir une série d’oeuvres du collectif suisse évoquant de manière impertinente la thématique D’un temps à l’autre.

 
Exposition du 23 juin au 8 septembre 2019

Plonk & Replonk est un collectif suisse créé en 1995 à La Chaux-de-Fonds, ville inscrite depuis 2009 au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son urbanisme horloger. Ça ne s’invente pas…
Célèbre pour ses détournements d’images anciennes à la fois poétiques et absurdes, le duo s’est penché sur l’iconographie de la région du Centre. Dans la lignée de la pensée Bul, Plonk & Replonk confèrent une vérité documentaire à des situations et événements des plus invraisemblables. Entre travail d’archiviste et maniement virtuose de Photoshop, ils réalisent des photomontages hilarants et peaufinent leurs oeuvres en y apposant une légende inattendue.

Les Incongrus
affiche-incongrus-1200.jpg

Le samedi 23 février 2019 à 18h

À travers un choix de textes originaux en lien avec les documents exposés, Maximilien Atangana vous emmène de salle en salle à la découverte des différentes personnalités constituant les fonds du Centre Daily-Bul & C°.


Réservation obligatoire au 064/22 46 99 ou info@dailybulandco.be

incongrus-ange-boxeur.png

Ange boxeur, fonds Breucker © Centre Daily-Bul & C°

Chaque fonds renferme des trésors littéraires et artistiques teintés de liberté, d’humour et d’anticonformisme chers à la pensée Bul.

 

Dans le cadre des 150 ans de la fondation de la Ville de La Louvière, cette exposition est une occasion unique de goûter aux différentes couches d’un gâteau composé de mots et d’images insolites, ingrédients essentiels à notre gastronomie culturelle.

Les incongrus

du Daily-Bul & C°

À l’occasion du 10e anniversaire de la création du Centre Daily-Bul & C°, les documents les plus inattendus sortent de leur réserve.
Exposition du 26 janvier au 5 mai 2019

Créé en 2009 afin de conserver, inventorier, préserver et valoriser les archives méticuleusement rassemblées par Jacqueline et André Balthazar, retraçant l’intense activité éditoriale et événementielle du Daily-Bul, le Centre a depuis fait des émules.

Au fil des années, le fonds de l’auteur et dessinateur Roland Breucker, les archives du trimestriel satirique El Batia Moûrt Soû, le fonds de l’artiste multidisciplinaire Henry Lejeune, les archives littéraires et artistiques des éditions 100 Titres, les archives et la bibliothèque de l’architecte-poète-bibliophile Pierre Puttemans, la riche bibliothèque du passionné et passionnant régisseur Luc Rémy et les oeuvres du caricaturiste Péji sont venus enrichir ce noyau originel.

L'esprit de clochers
affiche-clochers-750.jpg

Le 26 septembre 2018 à 20h15

CINÉ STUART, rue Sylvain Guyaux, 16 à 7100 La Louvière
Le Centre Daily-Bul & C° et Central vous proposent d’assister à la projection du film

LE DAILY-BUL.
SUR LES TALONS D’ACHILLE

produit par la Cinémathèque de la Fédération Wallonie-Bruxelles et réalisé par Arthur Ghenne.

La séance sera suivie d’une rencontre avec le réalisateur.
Achille Chavée a influencé et guidé de nombreux artistes tout au long du 20e siècle. Le film retourne aux sources du Surréalisme et retrace les influences qui ont fait l’histoire du Daily-Bul au travers de documents rares et de témoignages inédits.
RÉSERVATIONS Central : +32 (0)64/21.51.21

Duez-Michel-clocher460.jpg

Photographie de Michel Duez © Centre Daily-Bul & C°

Plus de 200 projets teintés d’humour, d’impertinence, de désinvolture et parfois même d’irrévérence leur seront retournés, signés, entre autres, par Pierre Alechinsky, Ben, Kikie Crêvecoeur, Jean-Michel Folon, Roland Topor ou encore Serge Vandercam.
Dans le cadre des 150 ans de la fondation de la Ville de La Louvière, le Centre Daily-Bul & C° présente pour la première fois l’entièreté de ces clochers. Certains saints dessins orneront même le saint des saints de l’église Saint-Joseph à La Louvière.
Durant cette exposition exceptionnelle, diverses animations permettront aux artistes en herbe de proposer leurs projets de clochers.
Fierté locale par excellence, l’église sans clocher de La Louvière, est devenue un symbole qui inspira et inspirera encore de nombreux artistes belges et d’ailleurs.

L'esprit de clochers

 
133 artistes et écrivains exposent plus de 200 projets inédits de clochers pour l’église Saint-Joseph de La Louvière
Exposition du 8 septembre au 16 décembre 2018

« Le 13 août 1968, à 16h57 minutes, 15 secondes (temps universel), magnitude 4.1 sur l’échelle de Richter, un tremblement de terre secouait La Louvière : son clocher en fut ébranlé et on dut l’abattre. »
Par ces lignes débutait la circulaire envoyée en 1986 par André Balthazar et Pol Bury à leurs amis artistes, accompagnée de la photographie par Michel Duez de l’église Saint-Joseph, avec pour instruction de dessiner ou de rédiger leur « projet de réoccupation de l’espace laissé vide.»

Les Louves
affiche-leslouves-750-prolongation.jpg

LES LOUVES

Scénario & dessin : Flore Balthazar

 
Exposition du 24 février au 15 avril 2018

« Trop tard, les Loups attaqués, les vieux Loups fatigués de guerres, partirent au combat. Leurs Louves se réfugièrent au fond des tanières, serrant contre elles leurs Louveteaux... »
Comment vit-on lorsqu’on est une femme belge sous l’Occupation allemande ? C’est ce que vont apprendre Marcelle et Yvette Balthazar, deux filles de La Louvière, au cours de ces longues années de guerre. Aux côtés de leurs frères et de leurs parents, elles grandiront jusqu’à devenir peu à peu des femmes soucieuses de préserver leur monde, des louves prêtes à se battre pour vivre et à vivre pour être elles-mêmes.

Si la Seconde Guerre mondiale a laissé d’innombrables séquelles sur les corps des soldats, elle a aussi infligé son lot de tourments au cœur des femmes à l’arrière du front. Flore Balthazar, petite-nièce d’André Balthazar, dépeint leur quotidien dans cette fresque hautement symbolique inspirée de l’histoire de ses proches. On tremble, on respire, on s’émeut avec eux : les Louves continueront toujours à hurler.

Planches originales et documents d’archives.

UN JOUR 2 EVENEMENTS
Le samedi 17 mars

De 9h30 à 12h30
Crée ta BD en compagnie de Flore Balthazar !
Atelier pour les jeunes de 7 à 77 ans
P.a.f. : 5 euros - matériel et collation inclus -
Réservation obligatoire Tél. : 064/22 46 99 ou dailybulandco@gmail.com

De 14h à 16h

Séance de dédicace

---

RENCONTRE-DEBAT
Le dimanche 6 mai 2018

Dans le cadre de l’exposition « Les Louves », le Centre Daily-Bul & C° et les Archives de la Ville et du CPAS de La Louvière organisent une rencontre-débat en présence de Flore Balthazar, auteure, Thierry Delplancq, archiviste, et Marcelle Balthazar, inspiratrice.

Durant cette rencontre, nous aborderons divers épisodes de la guerre 40-45 en croisant les regards de l’historien, de la bédéiste et du témoin. Sur base de documents d’archives originaux, nous évoquerons plusieurs événements historiques qui ont marqué La Louvière et qui ont été finement adaptés dans la BD de Flore Balthazar.

Couvertures & Textures
affiche-artour-2017-300.jpg

Autour de l’exposition

-----------------------------------------------------

VISITE GUIDEE - CONVERSATION
"La passion de collectionner : pour qui, pour quoi, pourquoi ?
Le cas de deux collectionneurs d'affiches de Pierre Alechinsky"


Dimanche 2 juillet à 14h30 : visite guidée de l'exposition "Les Palimpsestes. Pierre Alechinsky" au Centre de la Gravure / suivie à 16h d'une conversation sur la passion de collectionner avec Francis Vloebergs et Joseph Libion au Centre Daily-Bul & C°

Tarifs : Visite guidée : 5€ / visite guidée + rencontre : 7 €
En collaboration avec le Centre de la Gravure et de l'Image imprimée
Réservation par téléphone +32 (0)64 27 87 21 ou par mail : edu@centredelagravure.be

COUVERTURES & TEXTURES

Francis Vloebergs

 
Exposition du 25 juin au 15 octobre 2017

Francis Vloebergs (né en 1938 à Louvain, magnifie le livre, et tout spécialement le libre abîmé, blessé, souffrant, désarticulé, en lui offrant une nouvelle vie sous la forme de ce qu'il est convenu d'appeler un "livre-objet" (Pierre-Jean Foulon)

 

Couvertures et textures de Francis Vloebergs rejoignent et prolongent les réalisations éditoriales menées par Le Daily-Bul au gré des revues, livres, livres-objets et livres d'artistes réalisés de 1957 à nos jours. A l'avant-garde sans vouloir l'être à tout prix, les couvertures du Daily-Bul, tantôt déclinent les couleurs vives du papier teinté dans la masse pour la collection des « Poquettes volantes », tantôt explorent des matériaux aussi divers que des radiographies pour un livre de Topor, du papier peint pour un Chaissac ou encore abritent les textes sous de simples chemises à rabats, voire dans un emboîtage pas plus grand qu'une boîte d'allumettes...

En miroir des couvertures travaillées par l'artiste répondent celles des ouvrages aux reliures précieuses, choisies par l'artiste dans la bibliothèque de la Maison Losseau qui les conserve à Mons et appartenant à l'avocat Léon Losseau (1869-1949), lui-même collectionneur, bibliophile, numismate, membre de multiples sociétés savantes et passionné de photographie.

livres-041-Vloebergs.jpg
30 Ans 100 Titres
affiche-100titres-300.jpg

Autour de l’exposition

-----------------------------------------------------

RENCONTRE - DÉVERNISSAGE
Les « musées inopinés » de Fanny Viollet et d’André Stas

Promenade, sur les pas de Pol Bury, dans la petite et grande histoire de l’art revisitée par Fanny Viollet et André Stas, en présence d’Alain de Wasseige.

Dimanche 23 avril à 15h
Au Centre Daily-Bul & C°
Entrée libre.
Réservation souhaitée (60 places disponibles)
Tél. : +32 (0)64 22 46 99
dailybulandco@gmail.com

30 ans d'éditions
et de galerie 100Titres

Percussion des images, Vigueur des mots

 
Exposition du 25 février au 23 avril 2017

Depuis près de 30 ans, la Galerie 100Titres (anciennement La Papeterie), implantée à Bruxelles, a développé un travail de promotion et de défense des artistes, particulièrement autour d’axes tels que les liens mots/images et humour/ sédition.
En plus de ses nombreuses expositions, la galerie a mis en place une politique d’édition : des monographies généralement consacrées aux artistes dont l’oeuvre prend racine dans la Belgique libertaire et langagière (la plupart d’entre elles ont été coéditées avec Yellow Now), des livres d’exposition, quelques titres polémiques et un nombre important de livres d’artistes à travers, notamment, sa collection intitulée « Ligne de Tête » (ouvrage de bibliophilie à tirage limité) ainsi que des multiples (digraphies et autres sets de table).

Dans son choix d'artistes, d'oeuvres et de publications, l’exposition a privilégié quelques axes en lien avec le Daily-Bul ou son esprit :
• le rapport au littéraire et à l’écriture dans l’art,
• l’humour,
• le rapport au quotidien,
• le positionnement par rapport à l’art,
• l’édition de création.

L’exposition présente à la fois une sélection d’oeuvres et d’éditions d'artistes belges, français et italien.

COMMISSAIRE DE L'EXPOSITION
Alain de Wasseige

logo1.100titres-250.jpg

Avec les œuvres de
Frédéric Arditi, Roland Breucker, Jan Bucquoy, Fanny Viollet, Sébastien Fayard, Stéphane G. Schollaert, Jérôme Giller, Benoit Piret, Jean-René Hissard, Roberto Ollivero, Jacques Lennep, Raymond Minnen, Daniel Locus, Jean-Pierre Marquet, Frank Maieu

 
affiche-photo-et-dailybul-prolongation-300.jpg

Autour de l’exposition

-----------------------------------------------------

TABLE-RONDE
La photographie est-elle soluble dans le Daily-Bul ?

Table ronde animée par Dominique Mussche en présence de Georges Vercheval et, entre autres, Guy Jungblut, Suzy Embo, Christian Carez, Jean-Marc Bodson, Charles Henneghien, Jacques Evrard, Philippe Gielen, Emmanuel d’Autreppe.

Dimanche 27 novembre à 15h
Au Centre Daily-Bul & C°
Entrée libre.
Réservation souhaitée (60 places disponibles)
Tél. : +32 (0)64 22 46 99
dailybulandco@gmail.com

-----------------------------------------------------

LIVRE-CATALOGUE
« La Photographie au Daily-Bul.
Affinités et chamailleries »

Ouvrage de 120 pages (21 x 15 cm) publié par les éditions Yellow Now, Le Daily-Bul et le Centre Daily-Bul & C°. Prix : 15€
-----------------------------------------------------

DEVERNISSAGE
Parcours commenté par Jacques Charlier, artiste proche de la pensée Bul et auteur de l’essai La Photographie au service de l’idée (Tandem, 1990), en compagnie d’Emmanuel d’Autreppe (éditeur et historien de la photographie).

Le dimanche 22 janvier 2017 à 15h
Entrée libre. Réservation souhaitée (60 places disponibles) Tél. : +32 (0)64 22 46 99 - dailybulandco@gmail.com

 
 
visuel-photo-dailybul-1.jpg

Avec les œuvres de
Ben, Mark Brusse, Pol Bury, Lourdes Castro (avec André Morain), Jean-Louis Colot, Pierre Cordier, Pierre Descargues & Catherine Valogne, Erik Dietman, Suzy Embo, Jacques Evrard, Philippe Gielen, Jean-Louis Godefroid, Charles Henneghien, Scott Hyde, Roger Kockaerts, Tetsumi Kudo, Pol Mara, Eric Masquelier, Jacques Meuris, Jean-Paul Philippe (avec Roberto Crocella, Jean-Bernard Naudin et Marcello Stefanini), Jean-Michel Pochet, Jacques Richez, Marcello Stefanini, Gérard Titus-Carmel, Francis Tondeur, Topor, Serge Vandercam, Georges Vercheval.
Soit près de 30 auteurs, photographes et utilisateurs occasionnels…

PHOTOGRAPHIE
& DAILY-BUL

 
Exposition du du 8 octobre au 22 janvier

Au Daily-Bul, où il arrive que l’écrit contamine l’oeuvre plastique, la photographie peine à conserver une relation sérieuse avec le témoignage, avec l’ici et maintenant. Enserrée entre l’ultra-banal et l’extraordinaire, elle paie son ambiguïté fondamentale : figurative puisque le plus souvent liée au réel, elle est, dans le même temps, abstraction. Le jeu est plus sophistiqué encore quand le photographe choisit pour sujet la photographie elle-même, le référentiel devenant l’essentiel. Cela prend alors la forme d’hommages, de relectures ironiques ou critiques, de parodies ou de pastiches avoués ou non, d’images fabriquées n’excluant pas l’humour.

Georges Vercheval
Commissaire de l’exposition

Photo & Daily-Bul
Têtes-àTêtes
affiche-tete-a-tete-350.jpg

Autour de l’exposition

-----------------------------------------------------

ATELIER-LECTURE
Patatogravures et gommes acidulées chez André Balthazar

Rentrer dans l’univers d’André Balthazar, ce poète du quotidien maniant les mots et détournant les images. Entre deux surprises gustatives, savourer l’écoute d’un choix de textes et illustrer quelques passages en s’initiant à la gravure en relief.

Formatrices :
Leslie Leoni et Marielle Vinckenbosch


Samedi 21 mai, de 10h à 16h30

Au Centre Daily-Bul & C°

Participation 45 € / 36 €
Réservation obligatoire
tél. 0032 (0)64 27 37 00

atelierdulivre@musee-mariemont.be

Organisé en partenariat avec l’Atelier du Livre de Mariemont

 
 
Savoir-faire-des-éditeurs-belges-1.jpg

Alechinsky, Baltazar, Balthazar, Belle, Bourgeyx, Bragard, Breucker, Bury, Calonne, Chavée, Clerté, Colinet, Cortot, Descargues, De Taeye, Devolder, Dubois, Folon, Fourier, François, Gielen, Gobbaerts, Henneghien, Jacqmin, Konig, La Fère, Meuris, Noël, Olivier O. Olivier, Orban, Pachès, Pasi, Piqueray, Pirotte, Poš, Pouppeville, Prete, Puttemans, Reinhoud, Sánchez, Segui, Storck, Topor, Valogne, Vandercam, Vinche, Willems

Oeuvres originales sorties des vitrines 

Le samedi 28 mai à 15h
Visite commentée de l’exposition suivie d’une rencontre avec des créateurs et formateurs issus des métiers du livre. Verre de l’amitié en clôture. Réservation souhaitée.

Têtes-à-Têtes
(1955-2015)

60 ans de tirages limités de Monbliart au Daily-Bul

 
Exposition du 24 avril au 10 juillet 2016

Maison d’édition fondée par André Balthazar et Pol Bury à La Louvière, dans les brisées du mouvement Cobra et du surréalisme belge, les éditions Le Daily-Bul comptent à ce jour plus de trois cents titres, la plupart offrant un tirage courant et un tirage de tête. Sont rassemblés exceptionnellement plus de 70 tirages de tête édités à l’enseigne du Daily-Bul depuis la première publication Ithaque de Franz Moreau sous le label Montbliart en 1955, jusqu’à la parution de Contes à rebours d’André Balthazar et de Josse Goffin en 2015. Les ouvrages sont régulièrement accompagnés d’une oeuvre originale ou d’un multiple, mettant ainsi l’accent sur l’intense créativité de ces livres surprenants, inventifs pour lesquels papiers, illustrations et typographies ont fait l’objet d’une attention toute particulière.

Balthazar Encyclopédiste
Affichebaltha-300.jpg

BALTHAZAR
   Encyclopédiste
en roue libre

 
Exposition du 19 septembre
au 13 décembre 2015

J.-P.V. Revenons à toi.Tout ce temps absorbé, sans compter celui pris par l’enseignement et les pouponnages, c’est du temps perdu pour ton oeuvre personnelle ?
A.B. Peut-être, si on peut parler d’oeuvre personnelle, mais de toute façon c’est un choix vers lequel le plaisir des rencontres, des découvertes, des échanges, des amitiés (et des archives) m’entraîna sans regret. D’autant qu’il restait quand même des moments d’assoupissement pour donner un peu d’exercice à ma plume et à ma muse, alliée sinon zélée (jeu de mots).
Je n’étais pas en cage, bien au contraire, et mon facteur n’était pas un geôlier. Mais le mot « liberté », un peu trop suffisant il est vrai, fut et est, pour Pol Bury comme pour moi, notre meilleure sucette. Liberté d’esprit en toute liberté. Nous avons toujours tourné le dos aux chapelles. Avec le besoin d’en rire (ironie, mon beau navire !) plutôt que d’en crier. Sans négliger la désinvolture d’usage.

Jean-Pierre Verheggen / André Balthazar
Quarante balais et quelques, 1998

 
 

Autour de l’exposition

-----------------------------------------------------

 
 

Tous les articles

baltha1.jpg

Écrivain multiforme, érudit, fin lettré, André Balthazar était - et reste ! - un poète singulier et rigoureux à la fois. Un poète conscient que son oeuvre personnelle aurait pu être plus abondante, certes ! Mais quelles qu’en soient les raisons, notre encyclopédiste poursuit imperturbablement, et en roue libre, le chemin qu’il s’est tracé. Il nous offre des inédits tandis qu’une exposition tente de mettre en évidence ses amitiés - photos à l’appui ! - ses méticulosités d’archiviste, voire ses manies, sa bibliothèque particulière, un choix de citations de ses auteurs de références, sa correspondance artistique ou encore - il pouvait être facétieux ! - un vif salut à la vache, son animal préféré. Pour inaugurer l’événement qui se veut un vibrant hommage à notre ami : un « Linnéament » impromptu …

Travail au noir
Affiche-Travail-au-noir-300.jpg
rolandbreuckertravail-en-noir.jpg

« Travail au noir »
Roland Breucker

Dans le cadre de la biennale ARTour « Homo Faber » du 26 juin 2013 au 30 août 2015

Roland Breucker est un illustrateur particulier... Lorsqu'il illustre une œuvre littéraire, son dessin ne vient jamais commenter ou nommer celle-ci. Il se fait plutôt l'écho de ce que la lecture a suscité chez lui. Le dessin accompagne ainsi le texte, invitant le lecteur à passer du texte à l'image et de l'image au texte. Les éditions le Daily-Bul ont eu le plaisir de publier nombre de ses œuvres, dont « Travail au noir » en 2005. Le temps de cette exposition, qui se concentre essentiellement sur la publication « Travail au noir », vous aurez le plaisir de voir des dessins originaux, des dédicaces, quelques archives,... issus du fonds Roland Breucker conservé et valorisé au Centre Daily-Bul & C° depuis 2012. « Travail au noir », ce sont quelques-uns des travers d'une humanité plus que paradoxale que nous fait découvrir, avec humour, Roland Breucker.

À voir également... Trois grands formats de la série « Affichons-nous de tout ». Sur ces grandes affiches, Breucker soutient des causes qui n'existent pas, comme la campagne pour l'exploitation de la pauvreté active ou encore le soutien aux tapineuses de voirie et de lupanars qui luttent contre le travail au noir...

Vernissage le 26 juin.

 
 
breuckeraunoir-pageexpo.jpg

La biennale ARTour - art contemporain et patrimoine, se déroule, un été sur deux, à La Louvière et dans la région du Centre. Musées, sites, édifices remarquables ou espaces publics accueillent un ensemble d’expositions et d’installations qui offre par ailleurs au public la possibilité de découvrir la diversité des paysages, des monuments, de l’architecture de la région.

Le thème chosi pour 2015 traite du rapport contemporain au travail, de l'impact de celui-ci sur nos sociétés et sur l'individu, une option inspirée par l'exposition Homo Faber. Poétiques et mécaniques du travail, proposée par l'Ecomusée du Bois-du-Luc dans le cadre de Mons 2015 Capitale européenne de la Culture.

 

Pour plus d'informations sur ARTour 2015.

Batia toi-même
affiche-batia-site2.jpg

El batia moûrt soû
« Batia toi-même »

 

Exposition du 31 janvier au 26 avril 2015

Journal jovial, crédule, saugrenu mais outrecuidant ! paraît quatre fois par an dans le Hainaut, à Ville-sur- Haine (ça ne s’invente pas) en plus. Une vision décalée de la politique, de l’art, une forme d’irrévérence, des dessinateurs, des caricaturistes, tout cela nous prouve que l’humour est toujours bien présent dans cette province que nos politiciens présentent comme étant la plus sinistrée (ils ne disent pas la plus sinistre) de Belgique. Journal d’entre Haine et Trouille au pays du dépeceur et des caves aménagées. El Batia Moûrt Soû se consomme évidemment sans modération.

Antaki

 
 
batia-cure.jpg

A l’occasion des 20 ans de publication du Batia Moûrt Soû (1995), une trentaine d’artistes répondent à l’appel lancé par Achille Chavée :
« Qu’allons-nous devenir avec la culture obligatoire? » (Au demeurant, Le Daily-Bul, 1969)

Pol Authom, Claude Bauwens, Fred Blin, Marc Bourgeois, Didier Christophe, Roby Comblain, Patrick Coppens, Antonio Cossu, Philippe Decressac, Lisette Delooz, Bernard Descamps, Olivier Duriaux, Joseph Ghin, Danielle Godin, Michel Jamsin, Claire Kirkpatrick, Olivier Leloup, Guy Leysens Capitaine Longchamps, Eric Lorillez, Frank Maieu, Marat, Philippe Moulin, Serge Poliart, Jean-Claude Saudoyer, André Stas, Alan Tex, Geneviève Van der Wielen...

Avec un focus sur le Cabaret des âmes, rubrique de Fanchon Daemers qui revisite l’histoire des anarchistes, de Liège à Mons en passant par La Louvière.

bottom of page